Les 5 Symptômes d’une Humanité Déconnectée (Transhumanisme)

Bonjour les amis ! Ces derniers temps, j’ai été frappé par le climat général de notre société, ce même climat anxiogène qui tenterait de nous faire croire que la médiocrité serait devenue la norme.

La stupidité et l’ignorance seraient-elles des vertus qui nous rendraient populaires dans le regard des autres ?

Comme dit le célèbre proverbe « qui ne dit mot, consent » et en effet nous ne sommes aucunement dans l’obligation de consentir à tout et n’importe quoi et surtout pas au transhumanisme. En tant qu’êtres co-créateurs, nous avons une responsabilité vis-à-vis de cette planète. 

Voici donc les 5 symptômes pour évaluer si vous êtes « connecté » ou « déconnecté » de votre humanité. Les 5 Symptômes d’une Humanité Déconnectée (Transhumanisme).

Les 5 Symptômes d’une Humanité Déconnectée (Transhumanisme)

 

Voici la liste des 5 symptômes visant à reconnaître si vous êtes un humain connecté ou déconnecté de son humanité.

 

« J’ai la sensation d’être en mode « veille » comme zombifié. »


Nous sommes devenus des drogués du web, véritables « addicts » aux images et animations en tout genre. Il nous faut « notre dose » tous les jours… Facebook, Instagram, Youtube… et parfois même en dose massive. Il est plus que temps de nous rendre à l’évidence : les médias et les réseaux sociaux nous enferment et nous rendent dépendants, à l’instar d’une drogue addictive.  

Je rappelle que les médias, internet et les réseaux sociaux ne sont pas la réalité de ce monde car ils forcent le trait de par leur mise en scène à caractère sensationnel (car plus vendeuse). 

Le parallèle à observer ici est notre besoin de validation et de reconnaissance lié au père. Vous reprendrez bien une énième reconnaissance paternaliste pour la route ?! En effet, nous vivons dans des sociétés normatives où chacun doit passer par le moule collectif : études, formations, diplômes, médailles…

Un des symboles de cette autorité des plus marquants est sans conteste la « télévision paternaliste ».

Hé oui ! La télévision, outil parfait de propagande et de contrôle dans le but de manipuler et contrôler l’esprit humain. La télévision modifie nos ondes cérébrales et nous hypnotise, les messages diffusés entrent dans notre subconscient et influencent nos comportements.

 

La solution pour ne plus être un zombie ?

Débranchons télévisions, ordinateurs et smartphones ! ^^

 

 

Notre civilisation est actuellement à l’image d’un adolescent en transition vers l’âge adulte qui teste « limites » et  « autorité ».

 

En principe un adolescent vit :

  • la liberté
  • l’exploration de sa sexualité
  • l’affirmation de son identité
  • son pouvoir créateur

 

 

Le sentiment de vivre dans une société 2.0 en dégénérescence (transhumanisme) et d’être de plus en plus déconnecté.

 

J’ai adoré la série futuriste « Black Mirror ». La série fait référence à la technologie que nous consommons comme une drogue.

Je vais donc vous relater l’épisode « Chute Libre » (Nosedive). Il y a ici des références très claires sur les déviances de la technologie et le transhumanisme.

 

 

 Dans une société régie par l’image, la côte personnelle est devenue la norme. Les citoyens vivent dans une sorte de Facebook géant et possèdent une lentille high-tech pour visualiser la quote de popularité de chacun. « Lacie » est l’actrice principale et celle-ci veut tout faire pour obtenir l’appartement de ses rêves. Son amie d’enfance a quand à elle un statut irréprochable et celle-ci lui demande d’être sa demoiselle d’honneur pour son mariage. Lacie voit cette opportunité comme une voie royale afin de voir évoluer sa note et ainsi réaliser ses plus grands rêves.


 

Un monde où les réseaux sociaux ont pris une importance capitale dans le quotidien des humains. Un système de notation permet ou non d’accéder à un emploi, à un appartement, à une vie tout simplement.

Lacie est une femme qui n’espère qu’une chose : être appréciée de tous. Toutefois, le monde dans lequel elle vit est beaucoup plus cruel qu’elle ne l’imagine, le moindre écart verbal ou moral et c’est la chute libre vers une note basse.


L’épisode propose une critique authentique et visionnaire de l’humain face à la technologie et aux réseaux sociaux. Un monde où la norme est d’avoir des tonnes d’amis virtuels avec des « j’aime » à n’en plus finir. Railleur et diabolique, ici nous assistons impuissants à la disgrâce de Lacie, jusqu’à la fin qui, je l’avoue, est plutôt dramatique.

La morale de l’histoire nous laisse à penser qu’ouvrir les yeux sur le vrai monde est plus important qu’avoir les yeux rivés sur un écran.

 

 

Vous reconnaissez-vous dans le portrait de Lacie ?

 

 

« Mes communications virtuelles sont devenues aussi régulières que mes interactions dans le monde réel. »

 

 

Oui, vous l’avez remarqué vous aussi ?! Nos communications passent de plus en plus via des applications (Messenger, Skype) ou encore via le téléphone et de moins en moins dans les lieux privés comme publics. Cela nous rend moins spontanés et nous nous replions sur nous-mêmes dans une individualité exacerbée.

L’individualité exacerbée est un symptôme que j’avais déjà noté en lien avec les dérives du Verseau. Car, encore une fois, pour les retardataires, nous sommes bien en transition vers l’ère du Verseau, les questionnements existentiels autour de la Conscience, la physique quantique, le transhumanisme et l’éthique seront des sujets majeurs pour notre humanité en évolution accélérée. 

 

 

« Tous mes repères s’effondrent et je suis face à moi-même. »

 

 

Nous vivons dans un monde où nous pensons être connectés à tout, alors qu’en réalité, nous sommes de plus en plus déconnectés de tout et en particulier de notre centre (le coeur). Depuis 2012, le temps s’accélère et nos expérimentations avec. Plus besoin de 3 générations pour faire le tour d’un métier maintenant 3 années suffisent.

 

Depuis 2012, notre monde a été mis à jour (reloaded) et de ce fait l’humain vit une transition d’ère absolument majeure.

Dans ce climat, nous avons la sensation que tout se bouscule et s’affole. Rien ne va plus !

 

Ce qui ressort : c’est ce que nous avions mis sous le tapis. Seulement maintenant nous devons gérer ce que nous avions planqué. Ce que je nomme « sous le tapis » est l’expression de ce que nous avons tenté d’enterrer pour ne pas souffrir (par protection).

 

« J’ai la sensation d’être manipulé dans un monde qui me ressemble de moins en moins. »

 

 

Les médias ne sont pas l’exacte vérité de la société car leur prisme déforme notre perspective de la vie. Les médias ne sont ni les modèles, ni les valeurs à suivre toutefois plutôt le reflet exacerbant les traits d’une humanité fragile et apeurée.

Auparavant, les élites gouvernaient tranquillement dans l’ombre.

Toutefois, surprise ! À présent, nous nous réveillons de notre état de stase, sorte d’anesthésie générale des Consciences, pour commencer à voir qui tirait les ficelles en coulisse et distinguer le monde tel qu’il est véritablement. Même si ces mêmes élites aimeraient nous voir à nouveau hypnotisés par les mêmes contes et ainsi nous rendormir.

La politique de l’autruche ne fonctionne donc plus et la politique tout court non plus ! lol

 

Après des siècles d’aveuglement, nous nous éveillons aux lois qui régissent notre univers. Ces lois ne sont nullement réservées à une élite et cette même élite perd de plus en plus l’emprise qu’elle avait, de par le passé, sur les peuples.

Le temps de la libération de l’humanité est à présent venu.

 

Le passage de l’ère des Poissons vers l’ère du Verseau amène de nouveaux challenges qui appellent à être vigilant :

  • aux dérives de l’individualité à outrance
  • à l’égoïsme exacerbé
  • au culte du corps et de la personnalité
  • au matérialisme outrancier
  • aux addictions à la TV / réseaux sociaux
  • à l’intolérance
  • à l’extrémisme

 

Je ne consens pas (I do not consent) !

 

 

Mes amis, rappelons-nous deux lois universelles fondamentales : le libre arbitre et la loi du consentement. Ces lois universelles sont les passeports de notre liberté que l’on ne peut nous dérober.

Ne nous sous-estimons pas, ne diminuons plus jamais notre lumière, soyons fiers de notre originalité, de toutes nos qualités, nos dons. Et n’oublions jamais la vérité de qui nous sommes : à savoir des êtres puissants, surtout lorsque le divin est reconnecté en nous.

Même s’il est vrai, dans ce monde, tout a été fait pour nous maintenir dans l’illusion de la séparation.

 

Prenez bien soin de vous et je vous dit à tout bientôt dans les accompagnements individuels !

 

Coaching avec Théo

 

Théo Friant

 

 

 

A propos Théo Friant

Pionnier dans l’âme, Théo a vécu sa réactivation spirituelle en tant que Starseed à l’âge de 21 ans.

Il guide à présent tous ceux qui s’éveillent à la réalisation de leurs missions de vie et accompagne dans le processus d’ascension grâce à l’alliance de la « clairinformation », de l’astrologie et de l’hypnose. Sa spécialité est de mettre en lumière la structure inconsciente afin de réaligner la dimension de la « puissance » et du « pouvoir » en l’humain. 

Son but est de vous amener vers une plus grande autonomie, toujours plus connecté à l’humain, en cultivant l’amour et le discernement vibratoire.

Depuis plusieurs années, Théo oriente son travail de recherche sur l’astrologie, le channeling conscient (capacités extrasensorielles), la divulgation cosmique, la matrice falsifiée, la multidimension, la transition planétaire vers l’ère du Verseau. 
Son parcours l’a amené à vivre la libération de ses armures physiques, émotionnelles, mentales et spirituelles. 

Actuellement, il enseigne auprès d’un public le déploiement des facultés multidimensionnelles dans le but de devenir « channel conscient »

Laisser un commentaire